Trucmuche Cie Michaël Allibert

J’aurais pu vouloir répondre au diagnostic de l’état clinique du colonisateur écrit par Jean Paul Sartre, dans la préface desdamnés de la terre de Frantz Fanon :
« Nous aussi, gens de l’Europe, on nous décolonise : cela veut dire qu’on extirpe par une opération sanglante le colon qui est en chacun de nous. Regardons-nous, si nous en avons le courage, et voyons ce qu’il advient de nous ».
Michaël Allibert m’a rencontré un jour d’été alors que j’étais dans l’exercice autoritaire de meneur de troupes.
Après la 1ère d’OFFICE DU TOURISME aux Hivernales d’Avignon les 24 & 25 février 2013, je suis heureux d’avoir mené cette première expérience artistique avec Trucmuche Cie, Michaël, Nathalie, Sandra, Jean Christophe, Hélène et Carla. Déjà plein de souvenirs typiques et de jolies photos.
“- Allez, comment elle s’appelle?
– Nicole.
– Nan.”

www.trucmuche.org

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest